AnAgrAm

09/04/2020 : Cover de Airbag "No Escape"

Des nouvelles du «Team» AnAgrAm Project que nous vous avions présenté le mois dernier.
Le confinement n’aura pas empêché la sympathique troupe de poursuivre son travail. Ici une nouvelle reprise, celle du très bon groupe Airbag avec le titre «No Escape».https://youtu.be/xgyKHvvkadQ

08/03/2020 : Naissance d'un groupe

AnAgrAm

Ce n’est pas chose courante que d’assister à la naissance d’une nouvelle formation rock en Belgique, qui plus est, en orbite «progressive». AnAgrAm Project a pris la route fin de l’an dernier. Un soupçon d’AmAndA, une pincée de Madelgaire, réunis autour de l’envie folle d’assumer ses passions, puis d’en extraire quelque nouveauté... le jeu des lettres, recombinées pour en trouver le sens neuf!
La «Team» a rejoint il y a quelques mois son laboratoire secret (mieux protégé que la zone 51 ou les archives du Vatican) afin d’y remplir les premières cornues, d’y allumer les premières flammes. Il y avait des odeurs de «néo», des notes de pop fleuries, des parfums subtilement lyriques flottant, légers, dans l’air neuf de l’étrange bunker.
Stéphane Letertre, grand amalgameur de cette fraîche pantalonnade s’est, outre ses vieux collègues Gauthier Budke & Mikaël Cauchies, entouré de deux exceptionnelles recrues: Simon Reubrecht à la batterie et Fabian Neefs à la basse. Ce sont d’ailleurs ces fringants gaillards qui proposèrent de faire musicalement connaissance autour d’un titre pop! «The Ballad of the Mighty I» de Noel Gallagher et ses High Flying Birds.
«Sortir de notre zone de confort progressive était un vrai challenge», confie l’un d’eux. Une particulière entrée en matière dont vous trouverez la vidéo en suivant ce lien :
https://youtu.be/KQIKdAmYD7w
Mais voici déjà qu’arrive un deuxième titre, enregistré cette année en janvier: «Calling All Stations» (lien en message ci-après) de l’illustre et métamorphique Genesis, issu de l’album du même nom, ultime enregistrement studio du groupe à ce jour.
«Ah, 1997, j’avais 20 ans! Bon sang,... fugit irreparabile tempus. Cette chanson m’avait caressé le tympan, mis la cochlée en extase, quant au reste de la galette qui contenait ce levé de rideau épique, il n’était pas mal non plus. On y retrouvait des perles telles que «Congo» ou «Alien Afternoon», mais aussi le chaloupé «Shipwrecked»...» me glisse à l'oreille Mikaël Cauchies. Et de poursuivre...
«En c’temps-là, j’ignorais encore jusque l’aspect des marches, usées par le lourd va-et-vient des barbus, menant au temple du désordre «progressif». Lots of laughs, préciserais-je à ces gardiens parfois rigides mais toujours bienveillants. La voix de Ray Wilson balayait les feuilles brunes comme un vent frais d’automne, ça me suffisait bien… Collins, je le connaissais par cœur, Gabriel serait une colossale claque à venir!»
Bref, AnAgrAm Project explore ce titre à travers son prisme. En ayant eu la primeur, je suis ensuite directement allé écouter l’originale sur Youtube tant leur version me paraissait fidèle. Mais tout est dans la nuance. Respectueuse de l’original, un brin plus incisive grâce aux guitares bien présentes, métalloïdes, cette interprétation réactualise admirablement bien le titre. Le chanteur assure, je me surprends même à trouver des similitudes avec le timbre de Mr. Wilson. L’ensemble est légèrement plus dense, symphonisant au final, “but” jamais “too much” cependant. L’on peut dire que cela promet de belles choses à l’avenir.
Le groupe m’explique: «Nous allons continuer avec quelques reprises dans l’immédiat, il y aura du Airbag, du Marillion... malgré tout, l’objectif est de sortir de notre chapeau quelques compositions originales... puis présenter cela sur scène aussi.»
Comme pour un carnet de voyage, Prog censor vous propose donc de suivre en temps réel l’évolution d’AnAgrAm Project. Au fil du temps, nous vous conterons le processus évolutif de la formation.
https://www.youtube.com/watch?v=gEXA19zZOsw
À suivre…